Transports publics, des tarifs exorbitants !

L’UNEF lance sa campagne « transports publics gratuits pour les étudiants ».

Tramway

Nous avons constaté que les prix appliqués par la SETRAM étaient completement incohérents. Les salariés se faisant rembourser la moitié de leur abonnement SETRAM par leur employeur, ce sont les étudiants qui payent le plus cher pour se déplacer en bus et en tramway sur Le Mans. C’est une abbération quand on sait à quel point, pour une partie d’entre nous, il est difficile de boucler les fins de mois.

C’est pourquoi, l’UNEF a pris ses responsabilités. Elle profite de la campagne des élections municipales pour interpeller les candidats et leur demander de mettre en place la gratuité des transports publics de la SETRAM pour les étudiants. Ce n’est pas impossible, cela a été fait dans plusieurs villes.

En clair aujourd’hui, au Mans, mieux vaut ne pas être étudiant pour profiter de la mobilité à coût réduit. Il faut que ça change ! Imposons à l’équipe municipale de faire un geste social et écologique !

Pour signer la pétition : http://chn.ge/1bQQnww

Le tract de la campagne : Tract transports

Rassemblement contre l’expulsion d’Ilias le jeudi 20 février

Il y a deux semaines, nous lancions la pétition demandant à ce que le préfet réexamine la situation d’Ilas afin de lui délivrer un titre de séjour.

Plus de 5000 personnes ont répondu à l’appel. Mais, la préfecture se mure toujours dans le silence. Aucune réponse à la demande de rencontre que le club a adressée.

Derrière le silence se profile l’imminence d’une expulsion. Nous ne pouvons l’accepter.

Aussi, tous ses amis, les associations qui le soutiennent appellent à un rassemblement jeudi 20 février à 17h45 devant les grilles de la préfecture pour déposer la pétition et exiger que sa situation soit réexaminée.

 Ilias doit rester parmi nous !

La pétition : « Ensemble exigeons le retour d’Ilyas ! »

Depuis lundi, Ilyas est détenu au centre de rétention de Rennes. Il risque l’expulsion vers la Russie, au motif que sa demande d’asile a été déboutée. Ressortissant de Tchétchénie, pays dévasté par la guerre, il risque en cas de retour en Russie de subir les sévices de la police. Depuis qu’il en est parti, les soldats russes ont saccagé par deux fois la maison de ses parents.

Ilyas  ne doit pas être expulsé vers la Russie où il craint pour sa vie !

Un entreprise lui a fait un contrat à durée indéterminée. Ilias participe à la vie du quartier où il est parfaitement intégré. Il vient de remporter le titre de champion de France de Jiu Jitsu brésilien. Que faut-il de plus pour obtenir un titre de séjour ?

La préfecture doit examiner sa demande de titre de séjour

Sa vie et son avenir sont ici au Mans, avec ses amis et les membres du club.

Monsieur le Préfet, avec les membres du club, tous ses amis et les associations du quartier qui le connaissent, je vous demande de réexaminer la situation d’Ilyas afin de lui délivrer un titre de séjour.