Entre enseigner et savoir enseigner, il n’y a qu’un pas : la formation !

Cet article est écrit par les étudiants mobilisés de l’ESPE du Mans.

ESPE Collage

Les ESPE (anciens IUFM) ont pour but de former des enseignants, or aujourd’hui, les étudiant-e-s en master d’enseignement doivent avant tout préparer un concours. La formation professionnalisante qui nous a été promise est loin d’être mise en œuvre. En effet avec le concours au milieu du M1 et des stages trop peu nombreux (5 semaines seulement!), les étudiant-e-s n’ont pas le temps d’apprendre à enseigner ! Il y a un réel manque de cohérence entre les textes officiels et ce qui se passe sur le terrain.

Imaginez un apprenti boulanger qui devrait être boulanger après 5 semaines de stage, tout le monde trouverait ça aberrant ; mais quand il s’agit de former des enseignants qui ont pour mission d’enseigner aux enfants, de faire de ces enfants des futurs citoyens, il n’y a pas de réaction ! Pourtant les étudiant-e-s d’aujourd’hui seront les professeurs de demain, car ceux qui auront le concours seront à mi-temps en responsabilité dans une classe dès septembre prochain.

Par ailleurs, il est nécessaire de mettre en place une réelle harmonisation nationale des stages car l’on peut noter de grandes disparités entre les académies, et même au sein d’une même académie : dans les Pays de Loire, sur certains sites des étudiant-e-s en M1 sont reçus en stage par des PEIMF (qui donc sont formés pour ça) alors que dans d’autres sites, ils sont reçus par des MAT qui ne sont pas formés. Pour le second degré, il n’existe même pas de corps enseignant formé (type PEIMF) pour les recevoir en stage ! La situation des M2 non admissibles est également préoccupante : ils ont du batailler pour avoir des stages… mais dans lesquels les formateurs ne peuvent pas leur rendre visite faute de moyens. Quant à ceux qui sont admissibles, et donc une journée par semaine en responsabilité, ils n’ont pas les même modalités de suivi : pour certains ce sont les directeurs d’école, pour d’autres ce sont des conseillers pédagogiques !

Il est donc urgent de mettre en place de vrais stages, qui soient filés, dans lesquels les étudiant-e-s seraient accueilli-e-s par des enseignants formés pour cela, afin d’avoir un réel retour sur leur pratique et que la formation soit réellement professionnalisante.

ESPE Chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Couldn't connect to server: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known (0)