Pour la rentrée, défend tes droits !

Tract rentrée 2013

    C’est seulement la rentrée et déjà elle s’annonce difficile pour les étudiants. Depuis plusieurs années le déficit des universités, y compris la nôtre, se creuse. C’est une véritable cure d’austérité que subit l’enseignement supérieur. Et bien entendu, ce sont les étudiants qui  sont les premiers à en payer les conséquences : conditions d’études dégradées, sélection à l’entrée des universités, reculs des droits étudiants.

L’université d’Angers par exemple a dû fermer ses portes lors des fortes pluies l’an dernier car les bâtiments fuyaient faute de moyens pour les travaux. A Strasbourg le déficit record de l’université atteint 20 millions d’euros. Dans certaines autres universités, les examens de rattrapages, qui sont pourtant obligatoires, sont supprimés. Au Mans, de nombreux étudiants sont refusés d’inscription sous prétexte qu’il n’y a pas assez de place dans les différentes filières.  L’ensemble de ces mesures a pour objectif de faire des économies sur le dos du service public de l’enseignement supérieur.

     Enfin, le gouvernement a récemment fait voter la loi Fioraso qui est dans la continuité des précédentes réformes de l’enseignement supérieur. L’un des objectifs de cette loi est de créer des communautés d’université pour « mutualiser l’offre de formation ». Autrement dit, créer des regroupements d’université pour faire en sorte qu’il n’y ait plus une filière d’anglais ou de mathématiques par exemple dans chacune d’entre elles. Cela permet de faire des économies mais cela signifie aussi que l’université de proximité accessible à toutes et tous est profondément attaquée.

Tout cela montre que les étudiants ont de nombreux droits qu’ils vont devoir défendre dès la rentrée. La mobilisation contre la réforme des retraites pour laquelle une première date de mobilisation a été posée le 10 septembre, nous concerne aussi. Cette mobilisation doit être une réussite et être un premier pas pour stopper les reculs que nous subissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *