Pétition contre la répression syndicale à Paris 1

A Paris 1 comme au Mans ou des étudiants de l’UNEF membre du conseil d’administration  de l’université connaissent des difficultés pour s’inscrire à la fac (ce n’est d’ailleurs pas encore réglé pour Orianne qui veut s’inscrire en L1 économie), on assiste à des difficultés de plus en plus importante pour suivre ces études tout en ayant un engagement syndicale. 

Voici, ci dessous, le texte de la pétition des étudiants poursuivis en commission disciplinaire à Paris 1, et ici pour la signer en ligne http://stop-repression-syndicale.org/spip.php?article2&var_confirm=MkckLNjL#sp2

Alors que les universités sont confrontés à de lourdes difficultés budgétaires des services entiers sont externalisés, notamment la sécurité. En lieu et place de personnels de sécurité assermentés du rectorat, des sociétés privées sont chargées de la sécurité des locaux publics des universités. La privatisation de cette mission essentielle entraîne une dégradation de la qualité du service et des violences à l’encontre des étudiants syndicalistes.

C’est ce qui s’est produit à l’Université Paris 1 qui, au travers d’une procédure bafouée, vient de réprimer quatre étudiants syndicalistes. L’un d’eux, syndiqué à l’Unef, a été condamné à 1 an d’exclusion ferme de l’Université pour motif de violence contre des personnels de l’Université, alors qu’il participait à une réunion publique destiné à promouvoir la démocratie et le suffrage des étudiants dans le cadre de l’élection présidentielle. Un autre, syndiqué à Sud-étudiant, a reçu la même condamnation avec sursis.

Ces sanctions cachent mal leur véritable intention : empêcher la liberté d’expression sur les universités.

Nous rejetons ces sanctions. La liberté d’expression est un acquis pour les étudiants et les personnels des universités et ils entendent la faire respecter.

Nous refusons de voir cette répression s’étendre à d’autres universités en France, nous exigeons qu’elle cesse là où elle a commencé, ici et maintenant, à Paris 1.

Nous demandons au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche de mettre fin aux poursuites engagées et pour que soient débloqués des moyens d’urgence financier d’urgence pour les universités.

Nous revendiquons la relaxe immédiate pour les quatre étudiants syndicalistes de Paris 1, l’annulation de cette procédure inique et le remplacement immédiat des vigiles privés par des agents publics de sécurité pour les universités.

Réunion d’information de l’UNEF jeudi 18 octobre 12h30 Amphi ESTOURNELLE (UFR Lettres)

Participe à la réunion de l’UNEF jeudi à 12h30 à l’amphi d’Estournelles.

Le but est de faire trois choses ; discuter des problèmes que nous rencontrons dans nos filières ou dans notre quotidien, discuter du manque de moyens avec les coupes budgétaires qui sont prévus sur le budget de l’année prochaine, s’organiser ensemble pour résoudre nos problèmes et demander des moyens à la hauteur des besoins ! Les cours seront banalisés (pas de sanction si absence en cours) la durée de la réunion.

Pour plus d’informations voici le tract de la semaine Tract budget 1

N’oublies pas également que si tu as des galères de tunes en ce moment, l’UNEF t’aide à te faire rembourser tes frais d’inscription. Pour tout savoir sur cette procédure, nous tenons des tables tous les jours (sauf vendredi) en même temps que la bourse aux livres dans le hall de la BU  de 12h à 14h.

Bourses aux livres, Code civil à prix réduit…

Chaque année à la rentrée, l’UNEF organise une bourse aux livres.
Le principe de la bourse aux livres est simple. Si tu as des livres dont tu t’es servis pour tes études et dont tu n’as plus besoin, viens les déposer à la bourse aux livres et fixe un prix pour qu’ils soient vendus à d’autres étudiants. Tu vas pouvoir ainsi te faire un peu d’argent.
Si tu as besoin de livres pour tes cours, passe acheter ceux que les étudiants ont déposé, ils sont bien moins cher que sur le marché.
De plus si tu es étudiant en Droit, l’Unef vend les codes civils 2012 à 38€ au lieu de 42€ gràce à un achat de gros, c’est la dernière édition « Dalloz ».
Dans tous les cas, n’hésite pas à passer, il y a des livres pour tout le monde.
Nous sommes présents dans le hall de la BU tous les midi (12H 14H) sauf le vendredi jusqu’au 18 octobre.
Retrouve l’affiche de la bourse aux livres ici : Affiche bal + code + rfi (1)

Solidarité avec Wissem, lycéen menacé d’expulsion !

Wissem, Lycéen du Lycée Sud au Mans est menacé d’expulsion. Un rassemblement a déja eu lieu le mardi 2 octobre. Cela montre que malgré le changement de gouvernement de nombreux lycéens comme étudiants étrangers sont encore menacés d’expulsion ou en attente de papiers, alors qu’ils étudient ici à l’image des lycéens et étudiants français.

Pour qu’étudiants étrangers comme français nous ayons les mêmes droits, signez la pétition et mobilisez vous avec le Réseau Education Sans Frontière auquel l’UNEF est parti prenante. Tu peux télécharger ci dessous la pétition à signer et retourner à la FSU.

pdf_petition_de_solidarite_Wissem_sept_2012